Stellantis annule sa participation au CES pour « préserver le capital » au milieu de la grève de l’UAW

Stellantis annule sa participation au CES pour « préserver le capital » au milieu de la grève de l’UAW
Stellantis annule sa participation au CES pour « préserver le capital » au milieu de la grève de l’UAW


Alors que la grève de l’UAW contre les constructeurs automobiles de Détroit entame son deuxième mois, il y a eu la première victime notable des fermetures dans le secteur du divertissement. Stellantis ne participera pas au CES 2024 à Las Vegas, la société pointant spécifiquement du doigt les grèves en cours comme raison.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, Stellantis a publié la déclaration suivante :

« Alors que les coûts des attaques en cours de l’UAW contre Stellantis continuent d’augmenter, la société a décidé d’annuler son exposition et ses présentations prévues au CES 2024, le plus grand salon technologique au monde, prévu en janvier 2024 à Las Vegas, Nevada ».

Stellantis a également déclaré qu’elle « exécutait des contre-mesures globales pour atténuer les impacts financiers et préserver le capital », bien qu’aucune autre explication n’ait été fournie quant à ce que comprennent ces contre-mesures. En tant que tel, il n’est pas clair si d’autres événements automobiles comme le SEMA Show (également à Las Vegas) et le Salon de l’auto de Los Angeles sont sur le billot. Motor1.com a contacté Stellantis en laissant plusieurs demandes pour plus d’informations ; Nous attendons des réponses et publierons une mise à jour si de nouveaux détails deviennent disponibles.

Au 17 octobre, Stellantis était toujours cotée Site Web du SCÉ en tant qu’exposant vedette pour l’événement 2024. Interrogé sur l’annulation, un représentant du CES n’a fait aucun commentaire supplémentaire et nous a renvoyé au communiqué de presse officiel de Stellantis.

Aperçu du Mopar EV pour le SEMA 2023
Image teaser du Mopar Ram 2500

Bien que le CES soit disponible, le SEMA Show sera probablement toujours disponible pour les marques sous l’égide de Stellantis. Des teasers annonçant une Dodge Charger classique et un Ram HD Rebel amoureux de l’aventure de la marque de rechange Mopar circulent toujours, et la bande-annonce du Ram a été publiée aujourd’hui. Comme lors de ses précédentes apparitions au SEMA, il semble que Mopar aura une forte présence dans les véhicules exposés, même si 20 centres de distribution de pièces Mopar sont fermés en raison de grèves, selon Actualité automobile. Le salon SEMA 2023 approche à grands pas et devrait débuter le 31 octobre.

Quant au Salon de l’auto de Los Angeles, il ouvre ses portes au grand public le 17 novembre. Actuellement, Stellantis est répertorié comme présent avec de nombreuses marques, notamment Ram, Dodge, Jeep, Fiat et Chrysler. Il n’y a rien eu de notable dans les rumeurs concernant les débuts au salon, même si le camion Ram rafraîchi pourrait être dévoilé. Des prototypes camouflés ont été aperçus tout au long de l’été et un lancement est confirmé au cours du premier trimestre 2024. À ce stade, il n’est pas clair si le lancement fait référence à des débuts ou au début de la production. Le PDG de Ram, Tim Kuniskis, a confirmé la date limite en août 2023.

L’annonce de Stellantis concernant le CES fait suite aux propos durs du président de l’UAW, Shawn Fain, vendredi dernier, critiquant Ford et affirmant que de nouvelles grèves contre les constructeurs automobiles de Détroit pourraient avoir lieu à tout moment. Lundi, le PDG de Ford, Bill Ford, a appelé les dirigeants de l’UAW à mettre fin aux négociations « acrimonieuses ».