Les services connectés Genesis sont désormais gratuits sur les véhicules 2023 et plus récents

Les services connectés Genesis sont désormais gratuits sur les véhicules 2023 et plus récents
Les services connectés Genesis sont désormais gratuits sur les véhicules 2023 et plus récents


Dans le paysage en constante évolution de l’industrie automobile, les constructeurs recherchent constamment de nouvelles façons d’améliorer l’expérience de conduite, de fidéliser les clients, tout en gagnant plus d’argent. L’une des dernières tendances consiste à proposer des abonnements pour diverses fonctionnalités des voitures, mais c’est une stratégie qui pourrait s’avérer amère pour les consommateurs. L’annonce récente de Genesis, offrant un accès gratuit aux services télématiques aux propriétaires de véhicules neufs, constitue un contrepoint notable à cette tendance et soulève des questions sur la viabilité des services par abonnement dans le monde automobile.

La marque de voitures de luxe sud-coréenne a décidé d’offrir un accès gratuit et sans date d’expiration à son package télématique, Genesis Connected Services, à tous les propriétaires et locataires de véhicules de l’année modèle 2023 et versions ultérieures. Ce forfait comprend des fonctionnalités de sécurité, de maintenance, de commodité et de télécommande. Cette décision, selon la société, vise à améliorer la satisfaction et la fidélité des clients en proposant un programme de connectivité haut de gamme aux nouveaux propriétaires. Auparavant, les services étaient gratuits pendant les trois premières années de possession.

Bien que l’approche de Genesis représente une rupture significative par rapport aux modèles d’abonnement traditionnels, elle correspond au sentiment exprimé par les consommateurs qui sont de plus en plus réticents à payer pour des fonctionnalités individuelles de manière récurrente. Cette décision reflète également la prise de conscience que les nouveaux propriétaires, en particulier, peuvent hésiter à s’engager dans des frais d’abonnement supplémentaires immédiatement après l’achat d’un véhicule.

En revanche, certains constructeurs automobiles sont encore aux prises avec le défi de vendre des abonnements à des fonctionnalités à leurs clients. La récente décision de BMW d’éliminer les frais d’abonnement aux sièges chauffants souligne la complexité et la résistance des consommateurs associées à de telles offres. Pieter Nota, membre du conseil d’administration des ventes et du marketing de BMW, a reconnu dans une interview le mois dernier que « l’acceptation des utilisateurs n’est pas si élevée » pour certains services d’abonnement. Les clients peuvent avoir l’impression d’être facturés deux fois, une fois lors de l’achat initial et une autre fois pour les fonctionnalités d’abonnement.

Des études récentes ont montré que les consommateurs sont ouverts aux modèles d’abonnement pour certaines fonctionnalités qui améliorent véritablement leur expérience de conduite. Selon une étude de S&P Global Mobility, les consommateurs expriment un fort désir de systèmes avancés de navigation et d’aide à la conduite. De plus, une étude de Cox Automotive a révélé que seuls 21 % des acheteurs de voitures sur le marché connaissent les services d’abonnement embarqués. Ce qui est plus révélateur, c’est que plus de la moitié des personnes interrogées considèrent les services d’abonnement comme un avantage uniquement s’ils conduisent à un prix initial du véhicule inférieur.

Ces résultats illustrent l’équilibre délicat que les constructeurs automobiles doivent maintenir lorsqu’ils envisagent des modèles par abonnement. Si certaines fonctionnalités peuvent véritablement ajouter de la valeur et de la commodité à l’expérience de conduite, d’autres peuvent être considérées comme des ajouts inutiles qui gonflent le coût de possession.