Le fondateur et ancien PDG de Lordstown achète les actifs restants de la société pour 10 millions de dollars

Le fondateur et ancien PDG de Lordstown achète les actifs restants de la société pour 10 millions de dollars
Le fondateur et ancien PDG de Lordstown achète les actifs restants de la société pour 10 millions de dollars


Steve Burns a quitté Lordstown Motors après avoir gonflé le nombre de commandes en 2021, mais vient d’acheter les actifs restants.

                                                                            

pour Brad Anderson

10 octobre 2023 à 07h55

    Le fondateur et ancien PDG de Lordstown achète les actifs restants de la société pour 10 millions de dollars

Le fondateur et ancien PDG de Lordstown Motors, Steve Burns, a accepté de dépenser 10 millions de dollars pour racheter les actifs du constructeur de camions en faillite.

Burns a initialement fondé Lordstown en 2018 et a mené son introduction en bourse avec une société d’acquisition à vocation spéciale en 2020. Cependant, il a été contraint de quitter le constructeur automobile en 2021 après qu’il a été constaté qu’il avait largement surestimé le nombre de commandes du camion Endurance.

Lordstown a continué à lutter contre des problèmes tout au long de 2022 et 2023, ce qui a abouti au dépôt de son bilan en juin et à la poursuite de Foxconn pour « préjudice irréparable ». Burns achètera les actifs restants de la société par l’intermédiaire de LAS Capital LLC, dont il est actionnaire majoritaire. Cleveland.com comprend que l’achat de Burns comprendra toutes les machines, les lignes d’assemblage de moteurs de moyeu, les lignes d’assemblage de modules de batterie, les lignes d’assemblage de blocs de batteries, tous les stocks et autres machines associées.

faites défiler la publicité pour continuer

Lire : Lordstown va régler un procès pour vol de secret commercial avec Karma pour 40 millions de dollars

    Le fondateur et ancien PDG de Lordstown achète les actifs restants de la société pour 10 millions de dollars

Burns détenait une participation de 25 % dans Lordstown lors de son introduction en bourse et a vendu plusieurs de ses actions dès l’expiration de la période de blocage. Ondes de charge rapporte qu’il a gagné plus de 60 millions de dollars grâce à la vente de ses actions et qu’il a également vendu de nombreuses actions dans les jours qui ont précédé le dépôt de bilan de Lordstown. On ne sait pas si Burns envisage de ressusciter l’entreprise de quelque manière que ce soit.

« C’est plus voué à l’échec que jamais », a déclaré Sam Abuelsamid, analyste principal de Guidehouse Insights, à Freight Waves. « Je ne suis pas plus convaincu qu’hier que Lordstown gagnera du terrain sur le marché. Il n’y a que des outils logiciels. Peut-être qu’ils pourraient construire quelques centaines de camions supplémentaires, mais c’est tout et personne ne les achètera.»

La nouvelle selon laquelle Burns achètera les actifs restants de Lordstown survient deux mois après que le constructeur de camions a accepté de payer à Karma Automotive un règlement de 40 millions de dollars suite à des allégations selon lesquelles il aurait volé des secrets commerciaux et fraudé ses employés. Un juge américain a déterminé que les problèmes juridiques entre Lordstown et Karma devraient être résolus avant que le dépôt de bilan puisse aller de l’avant.

    Le fondateur et ancien PDG de Lordstown achète les actifs restants de la société pour 10 millions de dollars

Scroll to Top
Share via
Copy link