La moto tout-terrain Bimota BX450 fuit avant les débuts de l’EIMCA

La moto tout-terrain Bimota BX450 fuit avant les débuts de l’EIMCA
La moto tout-terrain Bimota BX450 fuit avant les débuts de l’EIMCA


Un autre salon EICMA se profile à l’horizon en Italie, ce qui signifie que les méchants et nos espions Bothan ne seront pas endormis, alors qu’ils parcourent les coins de Milan à la recherche d’informations sur les motos de l’année prochaine, avant leur lancement officiel.

Il semble déjà que Bimota fera parler de lui, alors que la marque italienne fait une incursion dans le monde du tout-terrain, d’abord avec une série limitée d’enduro propulsé par Kawasaki.

Surnommé Bimota BX450, ce modèle d’enduro est une offre intrigante. La centrale électrique provient de la moto tout-terrain Kawasaki KX450X 2023, et nous pouvons voir qu’une grande partie du châssis provient également de la machine verte.

Cela est logique compte tenu de l’investissement considérable de Kawasaki dans Bimota et de la capacité évidente à peaufiner un package déjà solide. Bimota prend le vélo de trail et ajoute un phare, un feu arrière et un réservoir de carburant plus grand à l’offre.

Au-delà de la surface, nous comprenons que Bimota a également ajouté un ensemble électronique robuste à la machine verte, offrant un réglage de contrôle de traction réglable et des cartes d’accélérateur sélectionnables.

Un pneu arrière de 18″ plus épais avec un profil 140/80 est un autre changement et est couplé à un pneu avant de 21″ avec un profil 80/100, tous deux avec du caoutchouc Metzeler 6 Days Extreme.

Pour plus de détails, nous devrons attendre la présentation officielle de Bimota au salon EICMA 2022, mais si notre rapport sur un éventuel modèle ADV est vrai, alors c’est une journée passionnante pour voir la marque Bimota se salir les pieds.

Source : Bothan Spies – Plus de photos et d’analyses disponibles ci-dessous pour nos lecteurs A&R Pro.

Analyse A&R professionnelle :

Bien qu’il soit passionnant de voir Bimota entrer dans le secteur du tout-terrain avec son offre Bimota BX450, comprendre les débuts de la moto prend un certain temps. Peut-être que je suis encore en train de le traiter, mais voici un aperçu :

Une évaluation juste de la Bimota BX540 est qu’il s’agit bien d’une Kawasaki à carrosserie tricolore, mais en même temps, il faut reconnaître que la BX450 est aussi une Kawasaki rebadgée qui n’existe pas réellement.

Sur le marché européen, Kawasaki a la décevante KLX450R moto, tandis que les États-Unis se contentent du KX450X proposant le « cross-country » comme modèle.

Rêve chimérique des deux, la Bimota BX450 propose une véritable offre enduro qui devrait enthousiasmer les deux marchés et, sur le papier, devrait assez bien s’aligner sur la concurrence.

Cela dit, je vois le vrai jeu ici alors que Kawasaki/Bimota profite de la position de KTM dans l’espace enduro/double sport, à l’extrémité haut de gamme du spectre.

La marque orange domine cet espace et quels que soient ses efforts, Kawasaki ne fera pas de différence significative dans les chiffres de vente de KTM dans le cadre de ses paramètres de marque actuels.

Cependant, il est certain que la marque Bimota pourrait se tailler une niche dans le secteur des motos tout-terrain haut de gamme, et cela semble être la volée de la société italienne dans cet espace.

Cependant, cette notion doit s’accompagner de quelques mises en garde, la première étant que la Bimota BX450 n’est pas destinée à être une machine à gros volume. Au moment d’écrire ces lignes, nous ne savons pas combien d’unités Bimota envisage de fabriquer, mais lorsqu’une marque boutique comme Bimota dit que quelque chose est une « série limitée », j’ai tendance à penser au numéro 10, pas à 100.

Le temps nous le dira, mais je ne pense pas que le BX450 soit un gros problème sur le radar… du moins pas encore (nous devrons voir à quel point Bimota est engagé dans cet espace et combien de ressources y sont investies). activités tout-terrain de la marque).

Personne ne devrait douter que Bimota a une grande montagne à gravir s’il veut vraiment atteindre les chiffres de ventes que KTM et al sont capables de produire dans le secteur des motos tout-terrain haut de gamme (diable, sur le marché tout-terrain en général). Le plus gros obstacle ici est la distribution, ou plutôt son absence actuelle.

KTM est capable de réussir grâce à un vaste réseau de concessionnaires devenus experts dans la vente de motos tout-terrain aux passionnés de deux-roues. Bimota, en revanche, n’a pratiquement aucune distribution et encore moins de crédibilité dans le domaine du tout-terrain.

Il y a beaucoup de travail à faire ici pour qu’un vélo comme le Bimota BX450 réussisse, sans parler de tout le gros travail qui doit encore être fait pour Bimota dans un sens plus général.

Maintenant, si vous me disiez que les concessionnaires Kawasaki allaient commencer à proposer le BX450 et le reste de la gamme Bimota… ce serait une annonce intéressante à entendre à l’EICMA.