La Ford GT Mk IV n’utilisait que 700 ch au lieu de 800 ch lors de ses débuts sur piste

La Ford GT Mk IV n’utilisait que 700 ch au lieu de 800 ch lors de ses débuts sur piste

[ad_1]

Le temps passe vite quand on sait que cela fait presque un an que Ford a présenté la version finale de sa supercar à moteur central. Début décembre 2022, l’Ovale Bleu nous a tous surpris en lançant la GT Mk IV développée exclusivement pour la piste. La bête V6 EcoBoost a finalement fait ses débuts publics lors de l’événement Velocity Invitational au Sonoma Raceway en Californie, où les participants ont eu le plaisir de voir la GT débouchée en action.

Il s’agit d’une évolution du Mk II lancé mi-2019 pour 1,2 million de dollars, mais celui-ci est encore plus cher car il a un prix exorbitant de 1,7 million de dollars. Malgré son prix astronomique, Ford a plus de commandes que les 67 unités qu’elle compte produire, les futurs propriétaires chanceux sont donc soigneusement sélectionnés.

Alors que son prédécesseur disposait de 730 chevaux, le dernier modèle GT offre la somme énorme de 800 chevaux. Cependant, il n’a pas utilisé toute sa puissance lors de sa première sortie publique puisque le pilote de développement Multimatic, Scott Maxwell, a commencé le tour de sortie en mode moteur 1 de 500 ch et est passé au mode 2 de 700 ch.

Il explique que comme la piste est sinueuse et comporte des virages serrés, ce n’était pas le bon endroit pour utiliser le mode moteur 3 qui aurait débloqué la totalité des 800 ch. Scott Maxwell s’en est pris à YouTuber Shmee lors d’une visite de la GT Mk IV avec sa cabine minimaliste, son arceau de sécurité complet et ses deux sièges individuels. Assemblée à la main au Canada par Multimatic, la supercar réservée à la piste est dotée d’une carrosserie longue queue en fibre de carbone avec un empattement allongé pour honorer la légende originale de 1967 qui a remporté les 24 Heures du Mans.

Alors que le Mk II susmentionné disposait d’une transmission à double embrayage à sept vitesses adaptée de la voiture de route, le Mk IV utilise une transmission de course Xtrac à six vitesses sur mesure pour des changements de vitesse encore plus rapides. Pour une voiture équipée d’un moteur avec les lettres « eco », cet EcoBoost biturbo sonne d’une manière impressionnante. Il convient de noter que le Mk IV est équipé d’amortisseurs Multimatic Adaptive Spool Valve (ASV), de slicks de course Michelin et génère 2 400 livres (1 088 kilogrammes) d’appui à 150 mph (241 km/h).

Il génère tellement d’appuis que « vous vous sentez collé au sol en ligne droite », selon Scott Maxwell. Il poursuit en disant que cela « tue presque la sensation de vitesse » lorsque vous roulez à près de 300 km/h parce que la voiture semble solide et « clouée au sol ». Shmee J’ai eu la chance de piloter un fusil de chasse sur le chant du cygne de la GT, et mon garçon, la voiture a-t-elle l’air d’être un animal de piste absolu.