Rocket Lab se prépare pour le prochain lancement et se rapproche de la réutilisation des électrons

Rocket Lab se prépare pour le prochain lancement et se rapproche de la réutilisation des électrons

[ad_1]

Rocket Lab prépare son prochain lancement au plus tôt le 24 avril depuis le Launch Complex 1 sur la péninsule de Mahia en Nouvelle-Zélande.

La mission, Beginning of the Swarm, comportera deux charges utiles déployées sur des orbites complètement différentes.

La charge utile principale de cette mission, NEONSAT-1, est destinée à l’Institut supérieur coréen des sciences et technologies et au Centre de recherche en technologie satellitaire. Il s’agit d’un satellite d’observation de la Terre doté d’une caméra haute résolution pour aider à surveiller la péninsule coréenne lors de catastrophes naturelles. Ce sera le premier d’une constellation de 11 satellites pour le pays.

NEONSAT-1 sera déployé sur une orbite terrestre circulaire de 520 kilomètres.

La charge utile secondaire est le Advanced Composite Solar Sail System de la NASA, ou ACS3. Ce cubesat est destiné à tester de nouveaux matériaux utilisés dans les bras déployables qui accueilleront une voile solaire. Une fois entièrement déployé, il mesurera environ 30 pieds de côté.

ACS3 se déploiera sur une orbite terrestre circulaire de 1 000 km après que l’étage de lancement Curie de Rocket Lab ait effectué une manœuvre d’élévation de l’orbite, puis, une fois déployé, l’étage de lancement s’enflammera à nouveau pour abaisser son orbite et assurer une rentrée plus rapide dans l’atmosphère et non deviennent des débris spatiaux.

Rocket Lab s’approche de la première étape de réutilisation

L’électron qui a volé lors de la mission Four of a Kind pourrait être le premier à voler à nouveau (Crédit Rocket Lab)

Rocket Lab a annoncé aujourd’hui lors du Space Symposium au Colorado qu’il avait renvoyé un premier étage Electron précédemment utilisé sur la chaîne de production.

Le réservoir du premier étage a déjà subi des tests approfondis, notamment le maintien d’une surpression pendant plus de 20 fois la durée normale du vol, des contrôles d’étanchéité et des tests structurels, lui permettant de réintégrer la chaîne de production.

Cette première étape spécifique a volé dans le cadre de la mission Four of a Kind le 31 janvier. Rocket Lab n’a pas indiqué si l’un des moteurs Rutherford utilisés lors de cette mission serait réutilisé ou s’ils seraient tous neufs. La société n’a pas encore révélé quelle charge utile sera lancée à l’aide du premier étage testé en vol.

Rocket Lab s’oriente certainement vers une réutilisation complète du premier étage d’Electron et collecte également des données précieuses qui les aideront à récupérer Neutron, leur future fusée de portée moyenne.

Pensez-vous que Rocket Lab utilisera fréquemment des étages à électrons réutilisés d’ici la fin de cette année, ou pourraient-ils rencontrer des problèmes à mesure qu’ils progressent vers cet objectif ?

Divulgation : Richard Angle n’est pas actionnaire de RKLB.

Questions ou commentaires? Envoyez-moi un e-mail à rangele@teslarati.com ou tweetez-moi @RDAngleFoto.

Rocket Lab se prépare pour le prochain lancement et se rapproche de la réutilisation des électrons