Regardez Ken Block faire fondre des pneus à titre posthume dans sa dernière vidéo Gymkhana


L’année dernière, Ken Block a emmené la folle Audi S1 ​​​​Hoonitron à Las Vegas pour sa première aventure Gymkhana entièrement électrique. Après son tragique accident de motoneige en janvier, nous pensions que le spectacle de fumée de Las Vegas marquerait la fin de l’ère Ken Block Gymkhana. Mais nous avions tort. Il a tourné une autre aventure à la fin de l’année dernière au Mexique, et elle est enfin là.

Officiellement appelé Electrikhana Two: Mexico City, le chef Hoonigan en charge (HHIC) ne fait preuve d’aucune pitié avec les pneus à divers endroits de la capitale emblématique. Techniquement, cela commence sur la Plaza de Toros de México, mais la vidéo commence par un intéressant burnout de la transmission intégrale comme vous n’en avez jamais vu auparavant. Regardez bien : les roues avant de l’Audi tournent vers l’arrière tandis que les roues arrière tournent vers l’avant. C’est la magie de l’énergie électrique et des moteurs multiples, et ce n’est que le début de la tromperie à venir.

Capture d'écran d'Electrikhana deux

La vidéo commence par un sprint hors du stade, entraînant des dérapages, des vrilles, des beignets serrés et quelques quasi-accidents alors qu’il s’élance sur les courbes et les clips muraux. Lorsque l’Audi S1 ​​​​E-Tron Quattro a été dévoilée pour la première fois, aucune valeur spécifique n’a été mentionnée pour ce modèle unique, mais le mot était des millions a été fréquemment utilisé. Le grand nombre de pièces Audi cassées que nous voyons dans cette vidéo suggère que Block ne pensait pas à ces choses pour cette séance particulière de Gymkhana.

Enfin, l’action atteint l’aéroport, où nous obtenons des vrilles, des dérives et une course en ligne droite à 200 km/h. Vient ensuite une autre nouvelle astuce. Nous ne savons pas s’il existe un nom spécifique, nous l’appellerons donc Hoonitron J-Turn. Les roues à entraînement électrique peuvent changer instantanément de direction d’avant en arrière, et Block utilise cette capacité pour faire tourner la voiture d’avant en arrière et d’arrière en avant, le tout sans perdre beaucoup de vitesse. Passez à 7 h 15 pour voir de quoi nous parlons.

Capture d'écran d'Electrikhana deux
Capture d'écran d'Electrikhana deux
Capture d'écran d'Electrikhana deux

Ou mieux encore, regardez-le du début à la fin et appréciez le parcours de l’homme qui a bouleversé ce genre. La vidéo se termine par un montage de toutes les vidéos Gymkhana de Block, remontant au clip OG de 2008. C’est agréable de le voir en action une dernière fois.