Le propriétaire de la BMW M2 pense que la voiture de la génération actuelle ressemble à quelque chose de Walmart

Le propriétaire de la BMW M2 pense que la voiture de la génération actuelle ressemble à quelque chose de Walmart

[ad_1]

Nous avons lu de nombreux commentaires différents sur la nouvelle BMW M2. Fondamentalement, tout le monde s’accorde à dire qu’il est très rapide et qu’il s’agit de l’un des véhicules de performance les plus performants que l’on puisse acheter aujourd’hui. Cependant, son design ne plaît pas à tout le monde et nous avons rencontré un propriétaire de M2 ​​de la génération précédente qui a beaucoup à dire sur le nouveau coupé haute performance.

Paul Mihai, passionné de voitures suédois et propriétaire d’une M2 de génération précédente, donne son avis sur la M2 (G87) dans une nouvelle vidéo de 12 minutes sur Youtube. Il commence par la section la plus discutable, la conception du véhicule, et résume que la voiture ressemble à quelqu’un de BMW qui est allé chez Walmart et a acheté des pièces au support de réglage. Il admet qu’il comprend pourquoi cette voiture ressemble à ce qu’elle est, mais une chose qu’il ne comprend pas, c’est pourquoi elle a de si grands écarts entre les roues.

Cependant, l’intérieur est excellent, selon Paul. Ajustement et finition, matériaux, sièges – tout ressemble et se sent exactement comme on peut s’y attendre d’une BMW compacte hautes performances. Il aime même le design du tableau de bord à double écran, qui, franchement, n’est pas quelque chose que la plupart des gens aiment en général, du moins d’après ce que nous avons entendu. Quelque chose à critiquer à l’intérieur de l’habitacle ? Paul dit que la seule chose qu’il n’aime pas, c’est le fait que le nouveau M2 est légèrement plus grand que son prédécesseur, mais a moins d’espace pour les jambes et la tête à l’intérieur.

Objectivement, admet Paul, il est difficile de reprocher à la nouvelle M2 : elle est très rapide, très maniable et très pratique également. Cependant, il dit qu’il y a au moins certaines choses qu’il n’aime pas. Tout d’abord, c’est la transmission : Paul ne trouve tout simplement pas le convertisseur de couple automatique à huit rapports assez bon pour le merveilleux moteur S58 sous le capot. Il la compare à la boîte à double embrayage de la précédente M2, qui est selon lui supérieure en termes de temps de passage et de réponse.

Mais le plus gros problème pour Paul n’a rien à voir avec les performances du M2. Il n’aime pas le fait que la voiture ressemble presque exactement à la plus grande M4, mais dans un ensemble plus petit. En fait, il fait une comparaison rapide entre les M2, M4 et M3 en termes de dimensions, de poids et de performances. «C’est le fait que ce n’est plus le M4 le plus faible, ce n’est plus le M4 le plus petit et le plus agile. « C’est juste celui qui a l’air différent. »

Êtes-vous d’accord avec Pablo? Faites le nous savoir dans la section « Commentaires ».