Une Ferrari 250 GTO / 330 LM, l’une des seules, vient d’être vendue aux enchères pour 51,7 millions de dollars

Une Ferrari 250 GTO / 330 LM, l’une des seules, vient d’être vendue aux enchères pour 51,7 millions de dollars

[ad_1]

Il s’agit de la seule 250 GTO qui a ensuite été installée avec le V12 de 4,0 litres de la 330 LM.

                                                                            

pour Brad Anderson

il y a 30 secondes

    Une Ferrari 250 GTO / 330 LM, l'une des seules, vient d'être vendue aux enchères pour 51,7 millions de dollars

La seule Ferrari 330 LM/250 GTO de 1962 de Scaglietti au monde s’est vendue aux enchères pour 51 705 000 $. L’adjudication est tombée à 47 millions de dollars, mais le prix final grimpe à plus de 51 millions de dollars lorsque tous les frais associés à la vente sont pris en compte. Les estimations préalables aux enchères indiquaient que la voiture pourrait se vendre pour plus de 60 millions de dollars.

Il n’y a pas de Ferrari plus célèbre que la 250 GTO. Le modèle en édition limitée a connu une carrière de course réussie, mais en 1962, l’organisateur des 24 Heures du Mans, l’ACO, a introduit une nouvelle catégorie qui stipulait que les véhicules devaient être équipés de 4,0 litres plus gros. Cet exemple particulier, le châssis 3765, a été modifié et équipé d’un nouveau moteur de 4,0 litres et est devenu la seule GTO Tipo de 1962 engagée par la Scuderia Ferrari elle-même.

Lire : Une extraordinaire Ferrari 330 LM de 1962 pourrait se vendre pour plus de 60 millions de dollars en novembre

faites défiler la publicité pour continuer

Pour l’essentiel, elle est similaire aux autres 250 GTO, mais est considérée comme un croisement entre la 250 GTO et la 330 LM, car le plus gros moteur V12 nécessitait l’installation d’un plan d’étage sur mesure. Il a participé au Mans en 1962, mais a glissé sur un banc de sable après le blocage des freins et est tombé à 53.troisième lieu. Le copilote Lorenzo Bandini est revenu en course, mais des problèmes de surchauffe causés par un radiateur bloqué ont contraint l’équipe à abandonner la voiture au 56e tour.

Une fois ses fonctions de course remplies, la voiture a été vendue à un acheteur privé qui l’a rapidement renvoyée à l’usine Ferrari, où elle a été reconvertie aux spécifications habituelles de la 250 GTO. C’est à cette époque qu’elle était équipée du V12 de 3,0 litres qu’elle possède encore aujourd’hui ainsi que d’une transmission manuelle à cinq vitesses. La voiture a couru plusieurs fois après sa conversion avant d’être vendue et exportée aux États-Unis en 1967.

L’ancien président du Ferrari Club of America, Fred Leydorf, a acheté la voiture en 1974 et en est resté propriétaire jusqu’en 1985, date à laquelle il l’a vendue à l’individu qui a chargé RM Sotheby’s de le vendre Dernier week-end.

Crédits photo : Jeremy Cliff/RM Sotheby’s

Scroll to Top