Un jeune de 23 ans se voit confisquer la Corvette C8 de son père après avoir été surpris à rouler trois fois la limite de vitesse

[ad_1]

Un conducteur canadien tente de découvrir à quel point l’amour de son père est inconditionnel après que sa voiture ait été mise en fourrière pendant deux semaines pour avoir roulé à 185 mph dans une zone de 35 mph.

19 novembre 2023 à 16h56

    Un jeune de 23 ans se voit confisquer la Corvette C8 de son père après avoir été surpris à rouler trois fois la limite de vitesse

L’amour d’un père canadien pour sa progéniture a été mis à l’épreuve après que son fils de 23 ans a été surpris au volant de sa Corvette de huitième génération à 115 mph (186 km/h) dans une zone où la limite de vitesse est de 60 km/h. ). ).

Le jeune conducteur a été arrêté à Brampton, en Ontario, à l’extérieur de Toronto, a indiqué la police régionale de Peel dans un message publié sur les réseaux sociaux. Le département a également montré une image radar montrant une vitesse de 115 mph (186 km/h), ainsi qu’une photo de la Corvette C8 bleue à l’arrière d’une dépanneuse.

La police affirme que le conducteur est accusé de conduite acrobatique, qui se déclenche lorsqu’un véhicule roule à plus de 40 km/h (25 mph) au-dessus du maximum sur des routes avec une limite de vitesse inférieure à 80 km/h (50 mph). ), entre autres critères. L’accusation s’accompagne d’une suspension immédiate du permis de conduire de 30 jours.

faites défiler la publicité pour continuer

Lire : Une Dodge Charger volante écrasée en plein air par un bus ressemble à une scène de film

    Un jeune de 23 ans se voit confisquer la Corvette C8 de son père après avoir été surpris à rouler trois fois la limite de vitesse

De plus, comme il est évident, l’accusation pour excès de vitesse entraîne non seulement la mise en fourrière immédiate du véhicule sur la route, mais également une mise en fourrière obligatoire de 14 jours. Toutefois, ces conséquences ne sont que le début des problèmes juridiques du conducteur, comme décrit la province.

Si l’accusé de 23 ans pour excès de vitesse est reconnu coupable, il pourrait être passible d’une amende minimale de 2 000 $ et d’une amende maximale de 10 000 $ (l’équivalent entre 1 500 $ et 7 500 $ aux taux de change actuels). De plus, il recevrait six points d’inaptitude sur son permis et pourrait être condamné à une peine de prison pouvant aller jusqu’à six mois.

Le conducteur envisage également de suivre un cours de perfectionnement obligatoire et de suspendre son permis d’au moins un an s’il s’agit de sa première condamnation. La province peut interdire à un conducteur d’obtenir un permis après sa quatrième condamnation pour conduite acrobatique.

Images : Police régionale de Peel