Toyota affirme que le nouveau siècle n’est pas un SUV

Toyota affirme que le nouveau siècle n’est pas un SUV
Toyota affirme que le nouveau siècle n’est pas un SUV


Il y a environ un mois, Toyota présentait son SUV le plus luxueux. Le Century est la réponse japonaise à la Rolls-Royce Cullinan et est très limité à seulement 30 unités par mois. Pour beaucoup, il s’agit d’un VUS noble et luxueux et d’une version plus imposante de la berline Century. Pour Toyota, il ne s’agit toutefois pas d’un véhicule utilitaire sport.

Le constructeur automobile japonais a publié seul un nouveau rapport de trois pages Horaires Toyota magazine d’entreprise, détaillant le développement du SUV Century. L’article explique que le développement a été dirigé par Yoshikazu Tanaka, qui a rejoint Toyota en 1987 et a travaillé comme ingénieur en chef au sein de l’entreprise. La conception a été supervisée par Tatsuyda Sonoda, qui a travaillé sur plus de 30 modèles pour l’entreprise. Et même si l’ensemble de la fonctionnalité est intéressant, nous en avons trouvé une partie particulièrement intrigante.

Beaucoup de gens diraient probablement que le Century est un SUV typique. Jetez un coup d’œil à la ceinture de caisse haute, aux passages de roue massifs et au revêtement de carrosserie de couleur contrastée, et vous serez probablement d’accord. Cependant, Toyota n’est pas d’accord avec cette définition.

«Nous sommes arrivés à ce profil en nous concentrant sur le passager arrière, à la recherche d’une voiture qui hérite du caractère unique du Century et qui réponde en même temps aux valeurs diversifiées de l’époque. De ce point de vue également, nous n’avons jamais envisagé de construire un SUV. Je décrirais cette voiture comme un « nouveau concept de mobilité avec chauffeur », explique Tanaka.

Mais quel est l’objectif de Toyota à l’aube du nouveau siècle ? Eh bien, dans un article précédent, le patron du constructeur automobile, Akio Toyoda, a déclaré que le luxe Non-Les SUV « conviendront également aux plus jeunes », ainsi qu’à ceux « qui pensaient auparavant qu’une Century (berline) n’était pas pour eux ». C’était assez surprenant étant donné que le prix de départ du modèle au Japon est d’environ 167 000 $ au taux de change actuel ; on pourrait se demander combien de jeunes peuvent s’offrir un véhicule presque cinq fois plus cher que le Land Cruiser 300.

Le concepteur principal Sonoda apporte davantage de lumière sur le concept global. « Le Century est plus qu’un simple modèle de plus au sein de la marque Toyota : il porte l’identité visuelle de Toyota. La Century a un « caractère centenaire » distinctif qui va au-delà de la simple forme physique et englobe la stature et l’aura de la voiture. Nous passons nos journées aux prises avec la question « héritage et évolution » : quels aspects du caractère centenaire nous conservons et ce que nous essayons de faire évoluer. »

Sous l’habit d’apparat, la Century cache une motorisation hybride composée d’un moteur V6 de 3,5 litres, d’une CVT et d’une transmission intégrale grâce à un moteur électrique monté à l’arrière. Ce système développe 406 chevaux. Pour l’instant, il n’est pas fait mention d’un moteur V8, encore moins d’un V12, dont la Century de deuxième génération était équipée à partir d’avril 1997.